Les coulisses de mon mariage : partie 4

0
Les coulisses de mon mariage : partie 4

Salut les Thirtynagers !

Me re-voilà. Je vous ai manqué ? Vous vous demandiez ce que je devenais ? Vous vous êtes senti.e.s délaissé(e)s (team “écriture inclusive” vs team “la bonne vieille parenthèse”) ?

Et bien je m’excuse pour cette absence prolongée mais ma vie a été légèrement mouvementée ces derniers jours : changement de travail, bébé sans arrêt malade, préparation au mariage… Tiens ! Nous y voilà.

Eh ouiiiii, vous l’avez tant attendu, et le voici tout chaud tout moulé : l’article numéro 4 des « Coulisses de mon mariage » ! Cet article va être dédié au thème suivant : comment faire un maximum d’économie pour organiser son mariage ?

Location ou achat ?
Qui dit « petit budget » dit « location ». Alors oui, mais non.
En ce qui me concerne, la seule chose que je m’apprête à louer, ce sont les nappes en tissu (car il s’avère qu’acheter des nappes en papier de bonne qualité revient approximativement au même, donc autant prendre les nappes en tissu, ça en jette plus), et 100 mètres de guirlande guinguette, parce que c’est cher et j’ai besoin de beaucoup pour que ça ressemble à quelque chose, et que je ne saurais pas quoi en faire après, à part peut-être les utiliser pour décorer ma maison à Noël, mais je n’ai pas envie de payer 300 euros d’électricité en décembre.

Pour ce qui est du reste, j’ai tout acheté.

La robe

Comme vu précédemment, je ne suis pas trop robe de princesse avec strass et paillettes, et payer des cents et des mille pour une robe qu’on ne va porter qu’une journée, non merci. Je vous propose donc trois solutions pour ne pas dépenser beaucoup d’argent pour acheter sa robe :

  1. La louer (sauf si vous voulez la garder parce que vous êtes un peu sentimentale ou fétichiste, ou parce que tout au long de votre vie vous voulez voir si vous rentrez toujours dedans malgré le temps qui passe, et les kilos qui s’installent) ;
  2. Acheter une simple robe de créateur, mais pas catégorisé dans « robe de mariage » (oui car lorsque que vous ajoutez « de mariage » vous rajoutez aussi un 0 au montant : gâteau de mariage, tenue de mariage, DJ de mariage, …), blanche si ça vous tient à cœur.

C’était mon choix numéro 1, mais le destin en a voulu autrement.

3. Acheter une robe en soldes ou en fin de série, et ne pas hésiter à faire un saut à un magasin de robes de mariée « discount ». La mienne est une fin de série achetée dans un magasin de robes de mariée discount. Jackpot. 249€ merci au revoir.

Les chaussures

Alors là les filles, c’est simple, deux choix s’imposent à vous :

  1. Soit vous achetez des chaussures neuves, mais pas forcément blanches (après tout la tendance est de “dépareiller ma chérie”), que vous pourrez remettre en toute autre occasion, ainsi nous appellerons cela un investissement.
  2. Soit vous faites le tour des sites de petites annonces, ou mieux, vous téléchargez l’application « Vinted ». J’ai acheté mes chaussures sur Vinted, à 5 euros, avec 4,90 euros de frais de port. De toute façon, la robe, à condition qu’elle soit longue, va les cacher, et vous terminerez probablement la soirée en baskets. En plus, mes chaussures, elles sont trop belles. Pile les chaussures que je voulais. 9,90 euros, merci au revoir. Kiss kiss.
chaussures mariées roses thirtynager
Image non contractuelle

Ces deux choix s’appliquent également pour le voile / cape / gilet / on s’en fout, sac / pochette, bijoux, etc.

La décoration

ATTENTION, je ne vous parle pas d’acheter de la décoration dans un magasin dédié au mariage (+ un 0 au prix), surtout pas, vade retro satanas. Je vous parle de vous balader :

  1. Dans les vide-greniers et marchés aux puces. Sérieusement, la règle numéro 1 dans un marché aux puces, c’est que tu ne trouves rien au dessus de 5 euros, ou alors le type rentre bredouille. Personnellement, avec mon thème de mariage assez particulier qui se prête bien à la déco constituée de vieilleries, c’est juste parfait : une vieille machine à écrire, des breloques (montres à gousset), baromètres, chapeau haut-de-forme, bidules en fer forgé et même une jolie vieille malle qui va être transformée en urne).
  2. Chez Action / Noz / Zeeman, etc. Un magasin d’événementiel me proposait de louer des lanternes de tables à 12,50 € pièce. Louer. J’ai trouvé chez Action des lanternes, bougeoirs, et autres éléments centraux à 2,99, 3,50 et 4,99 €, à l’achat. Salut merci au revoir. Kiss kiss boum boum.
  3. Dans les brocantes organisées spécialement pour les mariages (je pense à la Wild Weeding Brocante qui a eu lieu dimanche dernier à Strasbourg, par exemple) par des jeunes mariés et pour des futurs mariés. Ils revendent leur déco, on leur achète, et l’année prochaine on revend tout !wedding brocante wild wedding festival
  4. Attention cette 4ème solution c’est la botte secrète ultime : contactez une association qui participe tous les ans à des événements du style corso fleuri, défilés, fêtes médiévales, etc, prenez rendez-vous avec eux, et allez récupérer tout ce qui est destiné à partir à la déchetterie. Je remercie Ribeauvillé d’organiser tous les ans la fête des Ménétriers (“Pfifferdaj” pour les intimes), où on trouve toujours au moins une assoc’ qui fait un char thème Steampunk. Déco gratos (pensez quand même à faire un don à l’Association, on n’est pas des rapaces quand même), merci au revoir tchak tchak boum boum kiss kiss.

Les autres trucs qui coûtent de l’argent

Pour cela chers Thirtynagers, faites intervenir vos amis, vos connaissances, votre famille… Vous trouverez toujours quelqu’un qui adore la photographie pour immortaliser la journée, un passionné de graphisme pour vous faire votre faire-part (merci Romane !), des gens doués en bricolage pour vous fabriquer un ou deux bidules, un collectionneur de voiture pour vous prêter votre carrosse, des connaissances qui ont une déco stylée chez eux et qui veulent bien vous prêter des accessoires décoratifs, des DJ du dimanche, des artisans et petits producteurs pour les cadeaux invités, etc.

Apprenez à être un peu bricoleur !

Il y a des tonnes d’idées déco à faire soi-même sur Pinterest, n’hésitez pas à y faire un tour. Pour ma part, je customise mes enveloppes de faire-part, j’ai fabriqué mon bouquet en origami, je découpe mes marque-places, je fais mes centres de table en pages de vieux livres, etc. Vous investirez simplement dans du matériel de loisir créatif (à moins qu’on ne vous en prête !) que vous pourrez réutiliser en toute occasion, et un peu de temps (organisez des ateliers avec vos témoins et demoiselles d’honneur, c’est plus rapide et très convivial).

thirtynager bouquet mariée origami

N’oubliez pas qu’on peut faire de très beaux mariages sans y laisser un rein. Et malheureusement, les gens ne se souviendront pas du centre de table ou de la couleur des serviettes, donc pas la peine de s’arrachez les cheveux de la tête et misez surtout sur l’ambiance !

N’hésitez pas à partager vos idées chic-cheap en commentaire.

On se revoit très vite les amis, promis !

Perrine

LEAVE A REPLY