Les coulisses de mon mariage : partie 2 – Le Wild Wedding Festival

4
Les coulisses de mon mariage : partie 2 – Le Wild Wedding Festival

Avant de rentrer dans les détails, faisons un petit récapitulatif des préparatifs de mon mariage avec Monsieur Chéri qui aura lieu en septembre 2018.

Nous avons :

  • La date (c’est primordial pour passer à l’étape suivante. Bah oui, imaginez-vous en train de contacter un traiteur en lui disant que vous le voulez, mais que vous n’avez pas encore de date, il vous enverra voir dans la cabane au fond du jardin s’il y est).
  • la salle (là encore, le traiteur risque de ne pas pouvoir répondre à votre demande s’il ne sait pas s’il va pouvoir cuire son homard au bain marie ou à la broche).
  • le photographe (c’est un ami de Monsieur, alors j’ai laissé Monsieur gérer, et il m’a répondu « c’est bon il est ok ». DONC je suppose qu’on a bien un photographe).
  • Et puis des tas d’idées sur la déco, sur ce qu’on aimerait manger et NE PAS manger (c’était une blague, le homard), sur notre voyage de noces, sur les invités et leur nombre, sur la première danse, sur la musique d’entrée dans l’Eglise, sur ma robe et sur le costume, etc.

Sauf que les idées, ça fait pas beaucoup avancer.

Quoi de mieux qu’un salon du mariage pour partir à la rencontre des différents prestataires qui pourraient nous aider à faire de ce jour, un jour inoubliaâable ? Tiens, justement, comme ça tombe bien, il y a le Wild Wedding Festival à l’Hippodrome de Hoerdt samedi 09 et dimanche 10 septembre ! Soit, achetons des billets.

C’est quoi le concept de ce salon ? Pour ceux qui n’ont pas envie de cliquer sur le lien hypertexte ci-contre, le topo, c’est que c’est un salon alternatif (on sort un peu du conventionnel), de l’éco-responsable, et surtout du made in Alsace. Il met en avant des artisans de qualités, généralement indépendants, et locaux.

Allez, c’est parti, je pars en mission infiltrée et j’enfile mes lunettes noires, au cas où ma notoriété me joue des tours.

 

Première constatation : ils ont utilisé la même typographie (ou presque) que celle de notre blog (cf. photo du panneau ci-dessus). C’est bon signe ! Ça doit être des gens biens.

Ce « salon » est relativement petit, il n’y a qu’une petite vingtaine de stands ; ce qui est au final très agréable car on a pu aller voir chaque stand en prenant notre temps pour discuter avec les artisans, sans se mettre la pression. On était très « open minded » quoi.

En plus d’être petit, tout le salon a été décoré selon un thème respecté par tous les stands, une ambiance bohème et nature, avec toujours cette typographie qu’ils nous ont piquée qui revenait à chaque panneau. C’était très harmonieux et ça donne tout de suite une ambiance « mariage » très agréable.

Le salon a été mis en place en plein air (c’était risqué, et samedi il a beaucoup plu, dommage ; heureusement on y a été dimanche). Seul un grand tipi offrait un « intérieur » cosy, tipi qui, soit dit en passant, était proposé à la location. Si jamais ça intéresse quelqu’un de se marier dans un tipi. Ça a de la gueule, je vous jure.

Les suspensions utilisées pour décorer ce tipi m’ont littéralement scotchée, car il s’agit EXACTEMENT de ce que je voudrais pour mon mariage : fanions en jute et guirlande guinguette. Demandez à Marie si vous ne me croyez pas, je lui ai dit il y a plus de deux mois. Bref, je suis aux anges.

Passons vite fait les stands des photographes (saperlotte, ce qu’il y avait comme photographes !), et dirigeons-nous vers cette couturière qui présente son travail. Je voudrais juste lui poser une question simple.

« Combien ça coûterait de créer une robe très simple, très sobre, avec des matériaux simples, sans dentelle et strass ? »

(En réalité, ce que je veux savoir, c’est si, avec mon budget riquiqui, et mes goûts relativement simples, je pourrais envisager de faire faire ma robe par une couturière). Qui dit question simple, dit réponse ambiguë. Mais résumons la réponse: non. En tout cas pas avec cette couturière.

Continuons notre déambulation. Bonjour madame de MSC Croisières ! Tiens, on a le temps, papotons avec elle. On lui explique qu’on avait pour idée de partir à Santorin, que nous partons avec notre pitchoune qui aura à ce moment-là environ un an et demi, et qu’on n’aime pas le concept de farniente et glandouille. « Santorin, c’est magnifique, mais si vous y restez 10 jours, vous allez vous ennuyer. »

Pif paf pouf, elle se met à nous vendre du rêve avec une croisière qui partirait de Venise (tiens, on s’était pas dit qu’on irait à Venise aussi ?), passerait par la Croatie, pour arriver aux Cyclades (Mykonos, Santorin), et remonter en longeant les côtes italiennes. Et elle nous prévoit aussi une petite escale de 2-3 jours au lac de Côme pour casser le trajet du retour Venise-Maison en voiture. Conclusion: l’idée, on la garde, le prestataire… On va faire jouer la concurrence :).

Sortons maintenant du tipi pour nous diriger vers le stands de traiteur. Pour pas s’étaler trop longtemps sur le sujet, disons qu’on a pris le temps de tous les rencontrer, et de manger et boire à l’œil tout ce qu’ils nous proposaient, en nous vendant leur cuisine et leur savoir-faire.

Au final, une jeunette qui lance sa boîte à Obernai nous a bien plu. Nous avons maintenant un devis. Reste à en faire 2-3 autres pour comparer. Comme elle lance sa boîte, elle cherche à se faire connaître, et elle a un argument de choc : elle offre une grande partie des apéros du vin d’honneur. Woot woot !

Après un arrêt décevant chez un DJ franchement trop cher, nous nous dirigeons vers un stand qui me fait de l’œil depuis que je suis sortie du tipi, soit pas loin d’une heure. Je le vois, à 50-60 mètres de moi, qui fait l’angle d’un petit bâtiment, agrémenté de deux mannequins en tissu sur lesquels sont installées deux superbes robes. Une courte, type japonaise (fermeture portefeuille avec un obi) couleur écru, et une autre, même couleur, avec une jupe longue et un corset avec un petit côté médiéval.

On arrive au stand, une gentille dame aux cheveux rouges nous accueille. Derrière elle, un portant avec quelques créations. Ma-gni-fiques !

Sans mentir, elles me plaisaient toutes, moi qui suis si difficile en matière de robes de mariée, mes yeux ont été comblés. La couturière a été très compréhensive au niveau de mon budget et m’a convaincue qu’on pouvait travailler ensemble. Résultat: un rendez-vous a été pris !

Allez, maintenant que je vous ai parlé de cette couturière, je suis obligée de vous laisser le lien de son site internet. Pour info, j’ai une préférence pour les créations de sa collection de l’année dernière.

Le cœur et la tête remplis de motivation et de beaux projets, on décide de retourner récupérer notre progéniture et rentrer à la maison, non sans faire un dernier détour vers les stands des traiteurs (miam).

Au final, je vous dirais que cette journée fut très productive, car elle a eu pour effet de lancer franchement les préparatifs de notre mariage. Nous avons reçu toute une série de devis en tout genre, que nous utilisons maintenant pour faire des comparaisons: et là, je remercie Monsieur Chéri qui s’en est fait une nouvelle passion. Le budget, c’est son dada !

Avant de fermer la page, dites-moi en commentaire quel voyage vous avez fait pour votre voyage de noces, ou bien quel serait votre destination rêvée !

Bisous les gens, et à bientôt pour la suite !

Perrine

  1. Destination prévue: Italie, avec la Rome éternelle, et la côte Amalfitaine quand nous aurons fini de poser définitivement nos valises à Russ 😉 Votre.blog, c est comme une saison de GOT, on attend avec impatience le prochain épisode!

    • Oh Marie c’est trop chou ce que tu dis !
      Merci pour tes encouragements et pour ton engouement 😀
      Ouiii l’Italie, c’était l’incontournable du voyage de noces, et comme on voulait aussi voir Santorin, l’idée de la croisière s’est imposée comme une évidence 🙂

    • Cinquante exposants, tant que ça ?
      L’ambiance était tellement cocooning qu’on se serait cru en comité réduit entre amis 😀
      Le concept est super en tout cas ! Nous avons décidé de travailler avec la traiteur d’Obernai, je rencontre cet après-midi la couturière d’Aranel, et nous avons un joli devis de Pass Color Tour pour notre voyage de noces. On a beaucoup avancé grâce à vous 😀

LEAVE A REPLY