Fruit de la passion

4
Fruit de la passion
Crédit Photo : Samten Norbù

Passion :  du latin Passio est pour sa part issu du verbe patior signifiant : « souffrir, éprouver, endurer » 

Ne vous êtes-vous jamais demandé : « Qu’est- ce que j’aime faire dans la vie ? Pour quoi suis-je faite ? Quels sont mes hobbies, mes passions ? ››

Ce type de questions n’a, depuis mon enfance, jamais trouvé de réelles réponses. Pire, je me suis toujours dit : « Rien ne me passionne ! ››, ce qui m’a valu pas mal de remises en questions : « Suis-je normale ? Suis- je utile ? ››

J’ai touché à pas mal de choses depuis ma plus tendre enfance. J’ai toujours baigné dans un monde musical, artistique et créatif :

  • mon père, auteur-compositeur-interprète aborde la musique comme personne et de surcroît, il est une réelle encyclopédie musicale, un incollable en la matière.
  • Ma mère, bricoleuse hors pair, transforme chaque élément aussi basique soit-il en quelque chose d’incroyable et d’utile. On la surnomme Mac Gyver. Mon frère a d’ailleurs hérité de ce talent.
  • Ma sœur et mes amis ont tous quelque chose qui les définit tout particulièrement.
  • ET il y a moi : le néant !

J’ai fait du piano et de la chorale pendant dix ans, jusqu’à mes treize ans, alors oui le chant ne m’a pas trop mal servi : je chante sans briser le cristal (enfin, il faudrait que j’en achète pour voir) et j’ai même chanté au mariage de ma meilleure amie, Marie, lorsqu’elle est entrée avec son papa dans l’église. C’est un moment très fort et symbolique pour chaque femme souhaitant se marier religieusement. Et puis si vous connaissiez Marie et son goût prononcé pour les choses spéciales et parfaites, vous vous seriez sentis tout comme moi, surprise et privilégiée. J’ai aussi eu la chance de réaliser mon rêve et de chanter avec mon père dans une église. L’acoustique d’un tel édifice a fait vibrer toutes les cellules de mon corps.

Je suis plutôt fière d’avoir hérité de ce talent, mais bon, mis à part ça, je ne peux pas dire que le chant soit ma passion, on va dire que mes cordes vocales font partie de moi, mais je m’en sers surtout pour parler et de temps en temps pour crier sur mon homme ! Quant au piano… n’en parlons pas, un réel gâchis ! Je ne reconnais même plus le son d’une touche, j’ai honte ! Le piano n’a d’ailleurs jamais été ma passion, c’était une activité bien évidente pour moi qui baignait dans la musique.

J’ai depuis toujours beaucoup d’énergie (vraiment beaucoup, trop) et je regrette un petit peu que mes parents ne m’aient pas inscrite à un cours de sport pour me défouler, rester tonique et endurcir un peu mon mental. Mais ça, la vie s’en est bien chargée de toute façon …

On a 20 ans, on avance dans la vie et dans son train-train quotidien infernal : métro école dodo, puis plus tard métro boulot dodo.
Lorsqu’on a du temps de libre, on se demande ce qu’on va bien pouvoir faire de ses journées et du peu de crédit-temps dont on dispose.

C’est justement là que je me suis souvent sentie mal, à en avoir une boule au ventre… j’aime tellement de choses et en même temps, je n’aime rien faire, et surtout pas plusieurs choses à la fois. Je ne bricole pas, car cela m’ennuie. Je ne fais rien de mes dix doigts, je suis maladroite et encore moins avec mes jambes, je suis fainéante ! Il n’y a que ma tête qui serve un peu. Nan, je rigole ! Je ne me suis jamais intéressée à la culture, aux actus, à la politique… à pas grand chose en fait ! J’angoisse encore quand je repense à l’époque à laquelle mes amis voulaient jouer au Trivial Pursuit,  je savais d’avance que j’allais en chier et me taper la honte ! VDM !

Fort heureusement, la vie est bien faite ! Elle nous en fait voir, des vertes et surtout des pas mûres… ce qui m’a valu une bonne dépression à 23 ans. C’était une période extrêmement difficile. Mais la vie et l’Univers (mon bon Dieu à moi) ne m’ont jamais laissée tomber et j’ai toujours su rebondir. J’ai rencontré des nouvelles personnes, vu de nouveaux horizons, vécu de nouvelles galères aussi. Je suis partie loin, j’ai fait des choix parfois difficiles. Mais grâce à la force des choses, à l’amour de mes proches, à la vie, son lot de surprises et aussi à ma meilleure amie, Marie, je suis revenue plus forte, plus entière et plus amoureuse que jamais, avec la foi qui va avec.

Et puis, j’ai rencontré l’homme le 18 Avril 2012, un tournant décisif dans ma vie, qui a alors pris un 180° bien comme il faut.
Alors, merci Marie, merci la vie et merci à moi aussi, d’avoir eu le courage d’oser essayer.

Depuis que j’ai rencontré mon conjoint, les questions que je me posais ont pris un sens et sont devenues une évidence :

  • « Qu’est-ce que j’aime faire dans la vie ? ›› : J’aime vivre ! J’aime aimer, profiter de chaque instant qui m’est accordé, je savoure toutes les petites choses de la vie, aussi simples soient-elles : un feu de cheminée, un verre de vin, de la bonne compagnie, manger, dormir, travailler, faire l’amour, voyager, découvrir … (la liste est vraiment très longue!!)
  • « Pour quoi suis-je faite? ›› : Je suis faite pour aimer et je sais que mes points forts aujourd’hui sont ma joie de vivre, mon optimisme et mon amour débordant que je n’hésite pas à partager avec les gens que j’aime et vivre avec eux des moments forts et sincères.
  • « Quels sont mes hobbies, mes passions ? ›› : Aujourd’hui, mes hobbies, mes passions c’est toute ma vie et ce qui fait qu’elle est juste exceptionnelle.

Oui, vous avez le droit tout comme moi de vous poser ce genre de questions, mais ne vous torturez pas l’esprit.
Chacun est différent et je ne peux que vous conseiller d’observer la vie de plus près, vous vous rendrez compte aussi que tout près de vous se trouve… le bonheur.

PS : ma passion a même donné un fruit : « Baby G » qui marquera nos vies à tout jamais !

Yallah !

Angela

  1. Article très beau et intime car j’ai eu l’impression de te découvrir sous un autre angle dans cet article!
    C’est vrai qu’on peut parfois être à la quête d’un hobby d’une passion qui nous guide dans la vie à faire nos choix… cependant il y a des gens qui ne sont pas dans le « faire » mais dans l' »être », tout comme toi, et ces gens-là ce qui donne sens à leur vie c’est la vibration du monde, l’amour des autres. Ainsi aimer peut devenir le sens de sa vie. ❤

    • Merci Natacha, ton commentaire me va droit au coeur ! Je suis heureuse de partager un bout de ma vie sur ce blog, une belle aventure qui commence et contente que cela te plaise !! on va bien rigoler 🙂

LEAVE A REPLY